f_glover for web.jpg
La propriétaire d’Its a Wrap, Kimberly
Glover, explique qu’elle aime
constater les changements concrets
qu’elle produit au sein de la
collectivité.

Un lien inhabituel, mais privilégié, entre un salon de beauté et un abri pour femmes a permis d’éclairer les visages de nombreuses résidentes avec de superbes sourires.

Jennifer, une styliste du salon Its a Wrap, était en train de terminer les démarches pour son placement à la Maison Chrysalis, le refuge pour les femmes gérées par le CRCOO, tout en étudiant le travail social à l’Université Carleton. Elle a demandé à Kimberly Glover, propriétaire d’Its a Wrap depuis juin 2014, d’accueillir une soirée pour les femmes demeurant au refuge. 

La réponse de Kimberly a été totalement positive : « Il n’y a absolument aucun problème! Si l’ensemble du personnel du salon est en accord, alors je serais extrêmement heureuse de pouvoir organiser cette soirée ici. » 

Bien que la soirée n’ait pas eu lieu en raison de conflits d’horaire, l’idée a ouvert la voie à une relation entre Its a Wrap et la Maison Chrysalis. Depuis environ un an et demi, Kimberly Glover et son équipe de stylistes et d’esthéticiennes font don aux résidentes de l’abri de temps, de services et de matériel. 

La patronne du salon explique : « C’est une équipe exceptionnelle! Je ne pourrais rien faire sans elles! Elles forment vraiment un groupe extrêmement altruiste et sensible. »

Les résidentes de la Maison Chrysalis sont choisies par le personnel de l’abri en fonction de leur disponibilité et de leurs besoins. En moyenne, une femme par mois est sélectionnée pour se rendre au salon et recevoir un soin ou un service de son choix.

« Si une résidente souhaite une pédicure et que ça va l’aider à sentir mieux, alors pourquoi pas? », 
demande Kimberly. Elle précise également que les femmes peuvent choisir les soins qu’elles désirent… dans les limites du raisonnable.

Mais les résidentes ne sont pas les seules à profiter de cette générosité. Kimberly Glover explique que cette démarche a également constitué, pour elle, une expérience particulièrement enrichissante. La première résidente à avoir reçu un soin dans le cadre de cette relation a demandé à être maquillée. Kimberly Glover raconte : « C’est ce qu’elle voulait et elle est ressortie du salon remplie d’enthousiasme. Ce soir-là, elle sortait pour rencontrer des amis et, là, elle était vraiment bien dans sa peau. » Depuis cette date, le salon a fourni des services à des dizaines de résidentes de l’abri. 

Souhaitant en faire encore plus, le salon a décidé, dans une démarche ambitieuse, de prendre soin de toutes les résidentes avant Noël 2015. Bien que cette période soit l’une des plus occupées de l’année dans ce type d’activité, l’équipe de Kimberly a relevé le défi de se consacrer à 12 résidentes sur 13. « Nous savions que ce soir-là, elles seraient surtout tournées vers leurs enfants et leur famille, nous souhaitions donc qu’elles se sentent particulièrement bien. », explique la propriétaire du salon.

Martine Dore, la gestionnaire de la Maison Chrysalis, a constaté de visu les répercussions heureuses de cette initiative. Elle raconte : 
« Lorsqu’une femme a la chance d’être choisie, ce jour-là, pour une visite au salon de beauté, les autres attendent son retour impatiemment et, dès qu’elle est en vue, se pressent autour d’elle, passablement excitées, pour la féliciter! Même si nous savons pertinemment que la beauté d’une femme est intérieure, le fait qu’elle se sente bien dans sa peau est important pour son estime d’elle-même. »

Kimberly Glover peut elle-même en témoigner. Après avoir élevé seule ses enfants durant plusieurs périodes de sa vie, elle sait combien les femmes ont tendance à se traiter elles-mêmes comme « la cinquième roue du carrosse ». 

Elle précise à cet égard : « Lorsque vous voyagez en avion, on vous donne pour instruction, en cas de problème, de commencer par mettre votre masque avant même de le mettre à votre enfant; souvent, en tant que femmes et en tant que mères, nous avons tendance à oublier ce principe. » 

Martine Dore explique que les femmes qui ont pu profiter de services gratuits au salon Its a Wrap ont vu leur moral monter en flèche. Elle témoigne : 
« J’ai vu des femmes dont les cheveux n’avaient jamais été coiffés par un professionnel revenir du salon au septième ciel absolument enthousiastes à propos de leur nouvelle apparence. L’état d’esprit de ces femmes était transformé de façon totalement positive et, tout à coup, elles retrouvaient un sentiment de confiance en elles. »

L’expérience de la violence conjugale peut s’avérer totalement dévastatrice pour l’estime de soi d’une femme. Se sentir bien dans sa peau et ne pas craindre le regard des autres aide certainement à faire face, avec plus d’assurance, aux difficultés de la vie. Lorsque la gestionnaire de la Maison Chrysalis observe les femmes qui reviennent d’une séance « beauté », elle peut voir dans leurs yeux des lueurs de confiance.

« À de nombreuses reprises, nous avons entendu les résidentes expliquer que non seulement elles adoraient leur nouvelle apparence, mais que la totalité de l’expérience avec Kimberly chez Its a Wrap avait été extraordinaire. », précise-t-elle.